lundi 18 octobre 2021

Boite pour dinette

 

Ma grand mère m'a confié il y a plusieurs années un ancien service à thé pour poupées en étain.
Il a passé beaucoup de temps dans une boite trouvée sur le moment pour le transporter, à un endroit où on peut facilement l'oublier... 
Comment protéger et mettre en valeur ces petits objets? L'idée m'est venu récemment de mettre à profit mes premières expériences en cartonnage pour fabriquer une jolie boite de rangement.
Je voulais quelque chose qui mette en valeur chaque élément du service, en assurant aussi que tout reste bien en place. Je me suis beaucoup creusé la tête, des emplacements découpés dans de la mousse ça aurait fait bien, mais je n'ai pas le matériel adéquat pour faire de jolies découpes précises à la forme des différentes pièces. Je me suis finalement orientée vers du carton découpé de manière à pouvoir y insérer chaque pièce. 
J'ai ainsi commencé le montage de ma boite, toute simple avec un couvercle plat, dans laquelle deux pièces en carton viennent s'insérer. Petit tour à la boutique de l'éclat de verre pour un craquage sur de jolis papier: imitation cuir pour l'extérieur, papier florentin pour l'intérieur. J'ai ajouté un léger rembourrage sous le couvercle avec du tissu rose clair recouvrant une couche de ouate. 





Tout n'est pas parfait dans le collage, notamment le couvercle pour lequel j'ai mal appliqué le papier après encollage, mais je reste contente d'avoir fait en joli écrin pour ces objets qui m'ont été confiés!

dimanche 26 septembre 2021

Encore une robe de princesse!

Décidemment, lors de ma rue en magasin de tissus pré 2ème confinement j'ai acheté mes coupons en quantité non raisonnable. Avec les coupons bleus j'ai déjà fait deux robes de princesse (ici et ), mais il restait tout de même encore des gros morceaux de tissu pour lesquels j'avais peu d'espoir de faire des vêtements de tout les jours...

Je me suis mise au défi de sortir une troisième robe de princesse à partir de ces restes, pour ma dernière nièce qui n'avait pas bénéficié de la vague de couture de costumes. L'exercice était un peu ardu que la fois précédente, parce que les morceaux restants étaient certes gros, mais pas vraiment assez pour tailler des jupes et jupons de grande longueur. J'y ai ajouté d'autres morceaux de velours qui trainaient, provenant du coupon dans lequel j'ai cousu ma première robe médiévale il y a environ 18 ans!

Je suis partie de la même base que la dernière fois: une robe rétro d'un magazine Ottobre enfants. Cette fois j'ai fait l'équivalent d'une taille 5 ans, avec une nouvelle séance de décalquage de patron à la clef.

Voilà la robe obtenue:


J'ai eu la flemme de sortir et régler ma surjeteuse, alors j'ai fait tous les surfilages et ourlets à la machine à coudre. 

J'ai fait un faux laçage sur le devant avec des bouts de rubans sur un panneau en toile de coton, cela m'a permis de solutionner l'absence de morceau de velours suffisamment grand. J'ai décoré le tissu du milieu avec du feutre textile, pour donner un petit côté précieux. 


Il m'a fallu bien réfléchir pour faire les assemblages adéquats. C'est évidemment la partie jupe qui a été la plus travaillée. la partie du dessous est un assemblage de 6 morceaux divers. Je vous montre ici un assemblage caché sous le voile du dessus:

 

La robe se ferme avec un zip invisible dans le dos. 

 


J'ai essayé de limiter le décalage des coutures au niveau de la jonction velours/voilage, mais j'aurais pu mieux gérer la partie avec les voilages. Je pense que mon coupon constituant le voile du dessus ne devait pas être rectangulaire, j'aurais dû vérifier et recouper comme il faut avant de piquer le bas du dos. Du coup la couture du milieu a tendance à partir d'un côté.

jeudi 12 août 2021

Gilet pour fillette

Encore un projet de recyclage de fil!

J'ai tricoté un gilet avec du fil en viscose de bambou de la Droguerie récupéré sur un ancien ouvrage. 

Avec un ancien haut à manches courtes, impossible de faire quelque chose pour moi de très couvrant avec la même quantité de fil, j'ai donc tricoté pour ma fille.

J'ai trouvé le patron gratuit "Petite saponaire" sur Ravelry, pour mon projet j'ai fait la taille 4 ans.



Le gilet est en jersey mais avec quelques détails en point ajouré pour ne pas trop s'ennuyer. 

C'est un tricot fait en une pièce en top-down. La construction des épaules est très intéressante, car on obtient un rendu de jonction corps/manches proche d'une construction classique à la française avec plusieurs morceaux à assembler . Des rangs raccourcis permettent de dessiner l'encolure, et cela marche assez bien.

Construction intéressante, mais ce passage est assez ardu, et c'est par lui qu'on commence! Le tout est complexifié par la présence du motif ajouré dans le haut le dos et les bandes décoratives du devant. Je me suis plantée plein de fois, avec détricotage à la clef, avant réussir à obtenir (quasiment) le bon nombre de mailles avant la séparation du corps et des épaules! Il me manquait du fil, alors j'ai opté pour des manches courtes au lieu des manches longues d'origine.

Les explications sont très détaillées. Cependant comme il y a plein de tailles proposées, et que les variations vont au delà d'une simple incrémentation du nombre de mailles, c'est assez difficile à lire. Pour un patron gratuit, la qualité des explications est tout de même très bonne!

J'ai ajouté quelques augmentations sur le devant pour que le gilet se referme davantage qu'à l'origine, et des liens tressés sur le devant.

samedi 19 juin 2021

Coussin Totoro

Voici un petit projet qui trainait depuis quelques temps dans ma tête: un coussin Totoro.

 Je l'ai réalisé à grand renfort de bidouille, et de restes de tissus!

Je vous mets quelques étapes ici, on peut finalement suivre la même méthode pour représenter d'autres personnages ou animaux.

Je suis partie d'un dessin pioché sur internet. Je l'ai imprimé le plus gros possible, pour que cela se rapproche du format souhaité. Avec une imprimante A4 sans possibilité de faire une impression multipages je ne suis pas allée très loin, mais c'était un point de départ!

J'ai ensuite réalisé un modèle en papier pour apprécier le volume et déterminer où mettre des pinces.


 Une fois la forme trouvée, on remet tout à plat pour obtenir le patron.


Voilà les pièces découpées:


Le ventre blanc (reste d'un drap housse déchiré) sera cousu en appliqué. Je n'avais plus de film double face spécial, alors je me suis contentée d'un entoilage thermocollant sur un seul côté. J'ai fait la même chose pour le blanc des yeux.


Les autres éléments ont été brodés, principalement avec deux brins de fil à coudre (je commence à ne plus avoir de coloris basiques dans ma réservé de fil mouliné à broder!).


 J'ai réalisé une fermeture avec boutonnière sur l'arrière du coussin.


Pour le remplir j'ai cousu rapidement un volume équivalent avec des chutes de tissu que j'ai rempli de bourre en polyester (Flotex). 


Au final il est mignon ce coussin, mais pas très grand! J'aimerais bien tenter une version plus imposante la prochaine fois!


mercredi 16 juin 2021

Short "sport" pour enfant

J'ai utilisé les chutes du tissu acheté pour la gigoteuse pour coudre un short pour ma fille.

C'est le type de vêtement pour enfant qui nécessite seulement de petites pièces, assez simples à caser dans des restes de découpe.

De manière assez surprenante, je n'ai pas trouvé grand chose dans mes magazines Ottobre Enfants. Par contre, j'ai aussi dans ma bibliothèque un hors-série Burda enfants de 2015 avec plein de modèles de vêtements pour l'été. Dedans il y a un short dans un style un peu sport. La version pour fille était pleine de petits volants, j'ai trouvé ça un brin exagéré. Alors je me suis rabattue sur la version garçon, mais qui passe très bien pour une fille si on choisit des motifs neutres. 

 


J'ai choisi une taille 104cm (4 ans), encore un peu grand pour ma fille, mais très bien pour porter également dans un an. J'ai choisi de ne pas mettre de cordelettes, elle avaient uniquement une fonction décorative.

J'ai tenté de suivre les explications rédigées dans le magazine, mais j'ai abandonné au niveau du dernier tiers... J'ai fabriqué du biais dans les chutes de la doublure blanche de la gigoteuse avec l'appareil à biais.

Ma machine me fait encore des misères avec la tension du fil. Sur l'endroit ça passe, mais sur l'envers n'est pas super propre. Il faudrait vraiment que je l'emmène à la révision.



Mon mini mannequin s'est prêté à une séance d'essayage. On voit bien qu'il y a encore un peu de marge!



samedi 12 juin 2021

Sauvetage d'une lampe

Voici un mini projet destiné à sauver une lampe avec abat jour en papier.


Le papier était déchiré, mais la structure était en très bon état. Il aurait été dommage de la jeter.

Je me suis dit qu'avec un peu de tissu il serait possible d'en faire quelque-chose de joli. J'ai utilisé un reste de toile à beurre acheté avec laquelle j'avais fait les voilages des chambres.

J'ai découpé quatre trapèzes identiques, fait quelques coutures anglaises pour les assembler, et du point zigzag en haut et en bas de la pièce obtenue. J'ai assemblé le tout sur la structure avec une couture à la main.


 Voilà, c'est une lampe assez épurée maintenant. Si l'envie m'en prends, je pourrais peindre quelque chose dessus plus tard.

lundi 31 mai 2021

Pull "fins de pelotes"

Dans ma valise à laines, j'ai plein de pelotes incomplètes, de couleurs et matières différentes. Mis à part pour des gants et des chaussettes, elles sont assez difficiles à liquider. Et comme j'ai du mal à me séparer de toutes ces pelotes, elles restent dans ma valise, parfois rejointes par d'autres compagnes d'infortune tricotesque!

Lors de ma dernière séance d'examen du contenu de la valise, j'ai réussi à rassembler une quantité suffisante de pelotes de qualités assez proches et dans des tons compatibles pour envisager un petit projet: un pull pour ma fille.

Sur Ravelry j'ai trouvé un patron gratuit assez simple: Good Old Raglan. J'ai choisi la taille 4 ans.

C'est un pull en tricot circulaire, de haut en bas. La seule petite difficulté consiste en des rangs raccourcis pour que le col soit plus haut dans le dos que sur le devant.

 

 

Avec tous mes bouts de laines, il m'a fallu jongler pour bien répartir les couleurs entre manches et corps. J'ai beaucoup dévissé et revissé les aiguilles sur les câbles pour avancer tantôt l'un, tantôt l'autre.

J'ai choisi de placer des rayures claires de manière régulière pour donner un peu d'unité à l'ensemble. Il y a tout de même huit couleurs différentes! 

Je suis arrivée à cours de pelotes avant d'avoir terminé mon ouvrage. Une pelote complémentaire achetée chez Pelote et Bergamote a suffi... mais j'en avais acheté deux alors la seconde est partie dans ma valise à laines!

Tout cela a généré plein de changement de fils, et une longue séance pour bien tout rentrer une fois le tricot terminé.