samedi 2 décembre 2017

Gilet à capuche

Ce tricot a été fait cet été, mais je n'avais pas encore trouvé le temps et la motivation (il faut les deux!) pour le mettre sur le blog.

Je souhaitais utiliser de la laine rouge (inconnue) qu'on m'avait donnée pour quelque chose d'utile. J'ai choisi de tricoter un gilet à capuche pour mon fils, sur la base du patron Cabled Knit Cardigan trouvé sur Ravelry.



Comme cela commence à dater un peu, je n'ai plus en tête les difficultés de réalisation. Il m'a juste semblé avoir fait pas mal d'erreur au début de chaque pièce et au bas des emmanchures, avec le détricotage et retricotage qui va bien.
J'ai repris la bordure devant car les boutonnières étaient trop lâches. Le modèle préconisait de rabattre de deux mailles et d'en créer deux au rang suivant. J'ai choisi la méthode avec deux mailles tricotées ensemble puis un jeté.

Cols en laine

Pour compléter la nouvelle panoplie d'hiver du petit monsieur, il fallait de quoi protéger son cou. Je n'ai pas voulu refaire d'écharpe, je trouve finalement que pour des jeunes enfants ce n'est pas très pratique.


 
J'ai réalisé un col en laine d'après le patron Heartwarmer. En fait j'en ai fait deux, mais la première version était en Centurion de Bouton d'or (100% laine) et mon fils a exprimé un refus catégorique lors du premier essayage, car elle grattait trop.
 
La seconde version en Merino Lang (la même laineque pour le bonnet et les moufles renard) a été acceptée.


mardi 10 octobre 2017

Chaussons pour femme




C'est la première fois que je m'essaie à la couture de chaussons.
J'avais remarqué la production conséquente de Papelhilo, elle m'a donné envie de m'y mettre.
L'avantage, c'est que les chaussons ne nécessitent que des petits morceaux de tissu. Idéal pour finir les restes de coupons.

J'ai trouvé un tutoriel bien expliqué avec des photos.
Il ne restait plus qu'à me lancer. J'ai joué la carte japonisante pour le choix des tissus, il faut dire que le modèle s'y prête bien. Pour l'intérieur, j'ai utilisé un reste de coupon de lainage, très bien pour garder les pieds au chaud.

Les explications sont très bien faites. Le résultat est assez fidèle au modèle. Il y a quand même pas mal d'épaisseurs sur l'avant et sur les côtés, on le sent quand on glisse le pied à l'intérieur. Pour la prochaine tentative, il faudra que j'essaie de couper les pièces de l'intérieur légèrement plus petites que l'extérieur afin que le tout se mette bien en place une fois l'ouvrage retourné sur l'endroit.

La question la plus épineuse est celle de la semelle. J'ai voulu trouver quelque chose qui ne s'use pas trop vite et qui supporte un lavage à l'eau. Un tissu classique me semblait trop fragile. J'ai acheté une sorte de feuille de feutre de polyester A4 dans laquelle il y avait juste assez de place pour couper les deux semelles.
Premier problème, le feutre ça glisse sur le parquet... pas glop.
J'ai cherché sur internet une solution à ce problème. On trouve un peu de tout sur internet! Mention spéciale pour ceux qui tartinent le dessous du chausson avec du silicone translucide, moi je passe mon tour 😊. Finalement j'ai  acheté un petit flacon de latex en magasin de loisirs créatifs. Maintenant ça ne glisse plus!



Deuxième problème, le feutre c'est génial pour attraper toutes les cochonneries qui trainent au sol. Mes semelles sont à présent incrustées de poils de chat!
Là je n'ai pas encore trouvé de solution. Peut-être devrais-je opter pour du cuir?

dimanche 10 septembre 2017

T-shirt Totoro femme

J'ai acheté dernièrement le livre "coudre le stretch" écrit par Marie Poisson. Il faut dire que j'avais vu pas mal de réalisations assez jolies sur d'autres blogs, notamment celui de Choupiprof. Généralement j'évite d'acheter de nouveaux livres pour ne pas encombrer encore plus notre bibliothèque, mais ce livre semblait pouvoir me faire accéder à une certaine autonomie pour renouveler mes hauts en jersey, alors je me suis accordée cet écart.

Pour ce premier essai, j'ai refais un t-shirt Totoro version adulte destiné à ma sœur. Il m'a permis de finir un coupon de jersey bleu foncé acquis initialement pour la réalisation de vêtements de grossesse (donc pas récent!). 






J'ai utilisé le modèle Briac avec l'encolure ronde de base en taille 38 (pour moi il faudra du 40).  Cette fois-ci j'ai lavé et passé au sèche linge mon coupon avant de l'utiliser pour limiter le risque de déformation ultérieure.
Je n'ai pas de laminette pour stabiliser les épaules, mais une fine bande de thermocollant fixée préalablement au fer à repasser ça marche très bien aussi! Pas de bande propreté pour cette fois-ci mais je pense que je vais me laisser tenter par cette finition pour un prochain projet.
Pour le dessin, c'est comme les précédentes fois: au pinceau avec de la peinture textile en me servant d'un dessin détouré comme gabarit.

Les explications du livre sont bien faites, avec de nombreux points techniques. Et le mieux c'est qu'on a finalement plein de patrons basiques que l'on peut décliner autant que l'on veut. Voilà un ouvrage que je vous recommande!


samedi 26 août 2017

Panoplie Renard pour l'hiver


Mon fils n'en finit pas de grandir!
La précédente panoplie pour l'hiver devenant trop petite, je me suis lancée dans la confection d'une nouvelle version. Pour faire accepter les nouveaux accessoires, j'ai cherché quelque chose pour les rendre attrayants. Le renard est à la mode, le renard plait à mon fils, alors allons-y pour une panoplie renard. 
Je trouvais super mignon le bonnet "foxy and wolfie" sur Ravelry, restaient à trouver des moufles sympas à assortir. J'avais en tête une construction un peu similaire à celle du bonnet,et je me suis mise à explorer les modèles sur Ravelry. J'en suis arrivée à la conclusion qu'il n'y en avait pas!
Une moufle c'est rapide à tricoter, à défaire et à refaire... alors improviser quelque chose n'est pas très risqué.
Je suis tout de même partie sur un patron de moufles standard (The world's simplest mittens), sur lequel j'ai mis du renard. Les oreilles ont été rajoutées à l'aide de rangs raccourcis. Le bout des moufles a été tricoté dans une couleur claire, et j'ai rajouté un museau en relevant quelques mailles.
Pour finir, j'ai brodé par dessus une truffe et des yeux.
Je les trouve tellement mimi comme ça! Ça me donnerait presque des idées de déclinaison en moufles "chats"!





Pour le bonnet, après essayage je suis un peu plus mitigée, autant la tête du renard est assez jolie à plat, autant je trouve que cela rend moins bien une fois porté... 


dimanche 20 août 2017

Trench "nouveau Graal"

Il y a pas mal d'années, durant mes débuts en couture, j'avais défini le chemisier comme étant LA pièce à coudre technique par excellence. Bon, le modèle que j'avais réalisé n'était pas le chemisier ultime, car il n'avait pas un col conventionnel, ni de poches, mais il y avait déjà pas mal de difficultés à maîtriser.
Cette année, la pièce qui s'est imposée à moi comme un nouvel objectif technique c'est le trench.
En fait mon vieux trench acheté dans une grande enseigne il y a bien longtemps commençait à rendre l'âme. Malgré les séances de teinture en machine et les raccommodages, les signes d'usure devenaient bien visibles. Aller en rendez-vous professionnel avec un manteau franchement élimé aux manches (Eddy, note la référence), c'était pas terrible, il fallait penser au renouvellement.
Je ne pouvais pas laisser passer l'occasion de coudre cet élément de ma garde-robe!






Pour ce projet, je suis partie en quête d'un patron dans ma collection de magazines Burda pour trouver le trench 113 du numéro de septembre 2010. Wouah, ce n'est pas très récent! Si je continue à ne pas renouveler mes magazines de couture, je vais me retrouver à coudre vintage sans m'en rendre compte.
Je me suis obligée à suivre à la lettre les explications du magazine et à ne pas céder à un éventuel désir de simplification.
Chez myrtilles, j'ai trouvé le tissu adéquat au rayon haute couture. J'aurais préféré un coloris noir au beige, mais le choix était très limité. Pour la doublure, j'ai opté pour une sorte de couleur prune.
Je voulais tout bien faire, donc pour une fois j'ai entrepris de laver mon tissu avant couture. Je remplis la baignoire d'un fond d'eau, dépose le coupon de tissu déplié dedans... et là, impossible de mouiller le coupon, l'eau ruisselle à la surface dès que je le sors de la baignoire. J'aurais du m'en douter, le tissu a été traité pour être déperlant... 
L'étape de recopiage du patron puis celle de découpage ont été bien longues.... je pense que doublure comprise il doit y avoir entre 30 et 40 morceaux de tissu. Plusieurs bout de soirées ont été nécessaires pour effectuer cette besogne.
Je me suis appliquée au maximum pour les finitions. Heureusement pour moi qu'il y a la doublure, car je trouve que la finition des poches sur l'envers n'est pas très belle. 
La partie la plus difficile a été la dernière couture à la base du col qui a nécessité de recommencer deux fois.
J'ai eu quelques difficultés avec le bas de la doublure. Les explications mentionnaient un dos plus large dans le tissu principal que dans la doublure. Au moment de la découpe, je n'ai pas tiqué, mais lorsque j'ai voulu fixer le bas de la doublure, eh bien forcément il manquait quelques centimètres. L'explication j'ai fini par la trouver après pas mal de réflexion: le bas de la doublure dos n'est pas solidaire du tissu principal, un peu comme sur certaines jupes doublées.
J'ai vraiment galéré pour trouver des boutons qui vont bien. Après une commande sur un site internet je me suis retrouvée avec 14 boutons dont la teinte n'était pas assortie au tissu principal...
J'ai finalement décousu les boutons de mon ancien trench pour les réutiliser sur celui-ci. Ils sont contrastés, ce qui n'était pas mon souhait à l'origine, mais cela va bien quand même.
Pas facile non plus de trouver une boucle de ceinture en mercerie. J'ai fini par remettre les pieds dans une à la Droguerie après avoir écumé les autres boutiques de la ville...
La ceinture du modèle est clairement bien trop longue. A moins d'être très enceinte, je ne vois pas quoi faire d'une longueur d'un mètre soixante-dix. Sur les photos du magazine, les ceintures sont portées nouées avec la boucle pendante, ceci explique peut-être cela...





Le voilà donc achevé ce trench pour affronter la prochaine rentrée!

mercredi 28 juin 2017

T-shirt manches courtes Totoro

J'ai presque fini mon trench-graal-bis... Mais comme j'ai un gros problème pour trouver les boutons et la boucle de ceinture qui vont bien, il n'est pas encore montrable. Voici donc en attendant une petite couture pour mon fils. C'est un T-shirt tout simple, basé sur le même T-shirt Raide Ottobre que l'autre T-shirt Totoro, en taille 98cm. Je n'ai pas vraiment eu le compas dans l’œil pour raccourcir les manches. Après avoir déjà recoupé une fois, je les trouve encore trop longues...
Le dessin est encore une fois fait à la peinture blanche. Cette fois-ci j'ai dessiné le modèle sur une feuille de papier au gros feutre noir, que j'ai placée sous le tissu. Le motif apparaissait un peu en transparence, en tout cas suffisamment pour le recopier.
Bon, je n'ai pas respecté la volonté du commanditaire qui voulait un dessin de "Ohé matelot"... Ça ne m'inspirait pas! Et puis le T-shirt Totoro a été adopté dès la séance photo: il n'a pas voulu l'enlever ensuite.